Avocat.net – Des avocats dans toutes la France Avocat.net – Des avocats dans toutes la France
Trouvez votre avocat
99%
de clients
satisfaits
Trouver un spécialiste Droit de la famille, divorce par région
LA PRESSE
parle de nous
Ecouter
Détail
Recommander sur :  

Le logement familial appartient aux deux époux

Popularité :
(2 votes)

En cas d’accord des parties

Les époux peuvent convenir de vendre le logement.
Ils peuvent décider d'attribuer le logement à l’un d’eux moyennant le paiement d’une soulte, c'est-à-dire d’une contrepartie financière.

Dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel, le versement d’une soulte peut être compensée par celui d’une prestation compensatoire prévue pour le même montant.

Enfin, les époux peuvent également se mettre d’accord pour le maintien en indivision du logement en signant une convention d’indivision

Coût et délais d'un divorce amiable ?
Si vous souhaitez connaitre le montant forfaitaire pour un divorce amiable dans votre cas et pour votre barreau, ainsi que les délais et les étapes de la procédure, vous pouvez faire un devis immédiat et gratuit en ligne :
Situation
Enfants
Patrimoine
Localités
Dossier
Compte
Votre devis
Qui demande le divorce ?
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Comparer les avocats

Le rôle du juge

Quand les époux n’arrivent pas à s’entendre sur le sort du logement, c’est le juge aux affaires familiales qui devra trancher.

Le juge peut prendre plusieurs décisions :

·    L’attribution du logement à l'un des époux à titre de prestation compensatoire,
·    Le maintien en indivision : le logement sera en indivision pendant une durée de 5 ans renouvelable, s’il y a des enfants, jusqu’à la majorité du plus jeune d’entre eux ou, s’il n’y pas d’enfant, jusqu’au décès du conjoint.
·    L’attribution préférentielle : un conjoint peut demander au juge que lui soit attribué à titre préférentiel le logement familial moyennant le rachat de la part du conjoint

Bon à savoir

Seul le conjoint qui réside effectivement dans le logement peut en demander l’attribution préférentielle en cas de divorce.

La résidence secondaire d’un des époux qui a toujours appartenu à sa famille ne peut faire l’objet d’une attribution préférentielle (Cass, 1er civ, 1 juillet 1997).

Cette publication vous a-t-elle semblée utile ?
Oui
Plutôt
Non
Pourquoi ? (facultatif)
Envoyer
Vous n'avez pas trouvé votre réponse dans cette page ?
83% de réponse

Logement sous Robien et divorce

Cas de figure : Un couple achète une maison neuve qui bénéficie de l’avantage fiscal « Robien ». Depuis son achèvement, cette maison est louée. Suite à leur séparation, l’un des deux souhaite racheter la part de l’autre. La maison continuerait à être louée. L’administration fiscale remet en cause, pour le passé et pour l’avenir, cet avantage fiscal « Robien ». ...
Logement sous Robien et divorce >>
À voir également
Quel est le sort d'un bien immobilier en cas de divorce amiable ? ... ces derniers peuvent choisir de garder leur bien immobilier en commun et entrer dans le ...
Le logement qui appartient à un seul époux revient-il obligatoirement à celui-ci en cas de divorce? Peut-il être cédé ... Logement en commun · Bien immobilier .
Acheter un bien immobilier alors que le divorce n'est pas encore prononcé peut ... au cours de la procédure de divorce sera considéré comme un bien commun.
Il peut être fiscalement intéressant de vendre son bien immobilier commun avant d'engager une procédure de divorce. Les époux seront alors exonérés du droit ...
Logement en commun · Bien immobilier . ... Bien appartenant à un seul · Bien immobilier loué · Indemnité d'occupation. ... L'expulsion- avocat droit immobilier.