Avocat.net – Le comparateur d'avocatsAvocat.net – Le comparateur d'avocats
Trouvez votre avocat
98%
de clients
satisfaits
Trouver un spécialiste Droit de la famille, divorce par région
LA PRESSE
parle de nous
Ecouter
Détail
Recommander sur :  

Comment organiser le droit de visite et d'hébergement dans une procédure de divorce ?

Popularité :
(2 votes)

En cas de divorce et en présence d'enfant, un droit de visite et d’hébergement est accordé par le Juge aux affaires Familiales au parent chez qui ne réside pas habituellement les enfants.

Un avocat pour votre divorce à partir de 240€TTC
Divorcez en moins de 3 mois. Comparez les avocats
Si vous souhaitez connaitre le montant forfaitaire pour un divorce amiable dans votre cas et pour votre barreau, ainsi que les délais et les étapes de la procédure, vous pouvez faire un devis immédiat et gratuit en ligne :
Situation
Enfants
Patrimoine
Localités
Dossier
Compte
Votre devis
Souhaitez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Qui demande le divorce ?
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Comparer les avocats

Quelles en sont les modalités ?

Au moment du divorce ou de la séparation, les parents peuvent se mettre d'accord pour fixer les modalités d'exercice du droit de visite du parent non résidant. Dans ce cas, le juge aux affaires familiales homologuera leur accord après avoir vérifié que ce dernier est conforme à l'intérêt de l'enfant. Le tribunal compétent pour fixer ce droit est le tribunal de grande instance du lieu où demeure l'enfant.

En cas de désaccord des parents, le juge aux affaires familiales tranchera et décidera des modalités d'exercice de ce droit.

En pratique on peut remarquer que le droit de visite et d'hébergement est fixé habituellement à un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires. Toutefois, il ne s'agit que d'une pratique généralement constatée qui n'a aucun caractère obligatoire.

En effet le droit de visite et d'hébergement varie en fonction des particularismes de chacun (religion, travail, éloignement, situation conflictuelle, etc.), des aménagements sont donc possibles, voire souhaitables.

Que faire en cas de déménagement ?

En cas de déménagement, la réforme de l’autorité parentale du 4 mars 2002 a créé un devoir d’information à la charge des parents.

Dés lors, l’époux qui déménage doit en informer l’autre parent afin que celui-ci puisse demander au juge aux affaires familiales une réorganisation du doit de visite et d’hébergement.

La demande se fera par l’intermédiaire de l’avocat lors d’un divorce ou après, par requête adressée au juge.

Peut-on être privé de ce droit de visite ?

En cas de motif grave, il est possible de refuser ou de limiter un droit de visite et d’hébergement lorsque l’autorité parentale n’est pas exercée par les deux parents.

Le motif grave peut être tiré des mœurs ou du comportement du parent à qui va être confié l’enfant (violence, alcoolisme, enlèvement, relations conflictuelles avec un nouveau conjoint).

Cependant, ce motif grave ne peut résulter des conditions de logement du parent hébergeant

Cette publication vous a-t-elle semblée utile ?
Oui
Plutôt
Non
Pourquoi ? (facultatif)
Envoyer
Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83% de réponse
À voir également
Un parent gardien peut demander au juge un retrait ou une suspension du droit de visite de l'autre parent. Cette décision n'est cependant prise que pour des ...
Lorsque le juge accorde la garde de l'enfant à l'un des parents, il accorde en contrepartie un droit de visite et d'hébergement à l'autre parent. Certains pourtant  ...
Le droit de visite et d'hébergement peut s'exercer de différentes manières. Il n' existe pas un seul modèle mais bel et bien plusieurs. Six ont retenu ...
Les grands-parents, au même titre que les parents, disposent d'un droit de visite et d'hébergement de leurs petits enfants.
Monsieur, vous devez écrire un courrier au juge des affaires familiales du tgi du lieu où réside l'enfant et solliciter un droit de visite. vous pouvez faire cette ...