Avocat.net – Le comparateur d'avocatsAvocat.net – Le comparateur d'avocats
Trouvez votre avocat
98%
de clients
satisfaits
Trouver un spécialiste Droit de la famille, divorce par région
LA PRESSE
parle de nous
Ecouter
Détail
Recommander sur :  

Séparation de corps ou divorce : quelle procédure choisir ?

Popularité :
(46 votes)

Souvent mal connue, la séparation de corps peut être préférée à une procédure de divorce pour organiser la séparation des époux sans pour autant briser de manière définitive les liens conjugaux.

Le divorce présente donc une différence fondamentale par rapport à la séparation de corps, puisqu'il met fin au mariage. Au contraire, la séparation de corps, ne met fin qu'au devoir de cohabitation entre les époux, les autres obligations matrimoniales étant préservées.

Ainsi, les époux peuvent se poser certaines questions. Comment engager une procédure de séparation de corps ? Quelles sont ses effets ? Comment mettre fin à la séparation de corps ? Puis-je divorcer après être séparé de corps ?

Un avocat pour votre divorce à partir de 240€TTC
Divorcez en moins de 3 mois. Comparez les avocats
Si vous souhaitez connaitre le montant forfaitaire pour un divorce amiable dans votre cas et pour votre barreau, ainsi que les délais et les étapes de la procédure, vous pouvez faire un devis immédiat et gratuit en ligne :
Situation
Enfants
Patrimoine
Localités
Dossier
Compte
Votre devis
Souhaitez-vous divorcer à l'amiable ?
     
Qui demande le divorce ?
Avez-vous signé un contrat de mariage ?
     
Comparer les avocats

Comment engager une procédure de séparation de corps ?

La séparation de corps est souvent présentée comme une procédure alternative au divorce, plus rapide et moins coûteuse. Cette idée reçue est néanmoins relativement fausse dans la mesure où la procédure de séparation de corps se déroule dans les mêmes conditions que le divorce (article 296 du Code civil).

La procédure de séparation de corps doit être engagée devant le Tribunal de Grande Instance du domicile des époux, étant précisé que l'assistance d'un avocat est obligatoire.

Une demande de séparation de corps peut alors être introduite :

  • par consentement mutuel,
  • par acceptation,
  • pour alteration définitive du lien conjugal,
  • pour faute.
Bon à savoir

Il existe des passerelles entre la séparation de corps et le divorce. En effet, lorsqu'un époux demande le divorce, l'autre époux peut reconventionnellement demander une séparation de corps. En sens inverse, le divorce peut être demandé si une demande initiale en séparation de corps a été faite (article 297 du Code civil).

En revanche, si une demande de divorce pour altération définitive du lien conjugal est présentée, aucune procédure séparaton de corps ne peut être demandée reconventionnellement.

Quels sont les effets de la séparation de corps ?

La séparation de corps ne produit pas les mêmes effets que le divorce pusiqu'elle ne dissout pas le mariage.

Toutefois, si certaines obligations mantrimoniales subsistent en cas de de séparation de corps, d'autres sont dispensées, voire supprimées.

Ainsi, les devoirs de fidelité, de secours, d'assistance et de respect entre les époux persistent. Dès lors, le manquement à ces obligations pourrait être utilisé par un conjoint dans le cadre d'une requête en divorce pour faute. Le devoir de secours peut alors aboutir à l'obligation de verser une pension alimentaire pour l'un des époux au profit de son conjoint, obligation imposée par le Jugement de séparation de corps.

Chacun des époux peut également continuer à utiliser le nom du conjoint sauf si le Juge l'interdit.

Par ailleurs, le Juge doit obligatoirement statuer sur le sort du logement familial ainsi que sur les mesures concernant les enfants.

D'un point de vue patrimonial et donc financier, la séparation de corps a aussi des particularités, puisque que cette procédure a pour effet de séparer de biens les époux.

Néanmoins, les droits du conjoint survivant sont maintenus en séparation de biens, au contraire du divorce, sauf à ce que les époux y renoncent volontairement lorsque la séparation de corps est prononcée par consentement mutuel.

Enfin, les avantages matrimoniaux et les donations futures entres époux sont révoquées, sauf décision contraire des deux époux.

Attention !

La séparation de corps ne permet pas de se remarier au contraire du divorce qui rompt définitivement les liens conjugaux entre les époux.

Puis-je divorcer et sous quelles conditions après être séparés de corps ?

Si les époux persistent dans leur volonté de séparation et mettre fin à leur mariage, la loi leur permet de convertir la séparation de corps en divorce.

Ainsi, à l'expiration d'un délai de deux ans après le prononcé du Jugement de séparation de corps, celui-ci est converti de plein droit (automatiquement) en Jugement de divorce (article 306 du Code civil).

Quel que soit la forme de séparation de corps (amiable, acceptée, pour rupture des liens conjugaux ou pour faute, elle peut être convertie en divorce par consentement mutuel, qu'à la seule condition que les époux déposent tous deux une requête conjointe en ce sens.

A défaut de requête conjointe, la cause de la séparation de corps deviendra le fondement du divorce (article 308 du Code civil).

Piège à éviter !

Les époux peuvent rétablir le lien conjugal en se réconciliant. La loi ne prévoit aucune condition de forme à la réconciliation, les époux devant simplement et de façon volontaire reprendre leur vie commune.

Toutefois, pour être opposable au tiers, les époux doivent faire constater la reprise de la vie commune devant un Notaire ou effectuer une déclaration devant un officier d'état civil (article 305 du Code civil).

Le rétablissement du lien conjugal n'a aucun effet cependant sur le changement de régime matrimonial opéré par la séparation de corps. Les époux restent mariés sous le régime de séparation de biens, à moins qu'ils ne changent expréssément de régime matrimonial.

A noter

Le juge aux affaires familiales ne dispose d'aucun pouvoir d'appréciation. Si les conditions du divorce sont réunies, il doit alors prononcer obligatoirement la conversion de la séparation de corps en divorce.

Cette publication vous a-t-elle semblée utile ?
Oui
Plutôt
Non
Pourquoi ? (facultatif)
Envoyer
Une question en Divorce ?
Nos avocats vous répondent gratuitement
83% de réponse
À voir également
Face à cette situation, la séparation de corps représente alors une alternative au divorce, moins pénible au niveau psychologique ou symbolique. Mais au ...
Quelles sont les effets de la séparation de fait ? ... des époux alors que ces derniers n'ont engagé ni procédure de divorce, ni procédure en séparation de corps.
... raisons pour hésiter à rompre définitivement le lien conjugal. La séparation de corps ou la séparation de fait n'entraine qu'un relâchement du lien matrimonial.
Comment bénéficier du régime de la séparation de biens? Quelle est la ... Quelles sont les différences entre séparation de corps et divorce ? Qu'est ce que la ...
L'adultère en tant que manquement à l'obligation de fidélité constitue en premier lieu une cause de divorce, ou de séparation de corps. Une cause de divorce ...